Quels sont les niveaux de protection des gants de travail ?

Depuis de nombreuses années, les gants sont considérés comme des accessoires incontournables pour protéger individuellement les mains pendant le déroulement de certains travaux. Que ces équipements soient en caoutchouc, en coton, en cuir ou en latex, ils offrent différents niveaux de protection. Il serait plus judicieux de prendre soin de bien les choisir afin de profiter pleinement de leurs avantages pour la main.

Les risques mécaniques

Les paires de gants de travail vendus sur le marché répondent à certaines normes de sécurité en vigueur. Vous y trouverez diverses protections à différents degrés. Vous pourrez le contrôler en vérifiant via ce lien. Prenez par exemple les gants de travail spécifiquement conçus contre les risques mécaniques. Ces équipements respectent parfaitement la norme EN 388. Ils sont testés contre différents risques notés de A à D à savoir : 

  • « A » pour une résistance à l'abrasion ;
  • « B » pour une résistance à la coupure ;
  • « C » pour une résistance à la déchirure ;
  • « D » pour une résistance à la perforation.

Chaque type de protection énuméré précédemment a un niveau variant entre 0 et 5. Dans la logique, le chiffre 0 correspond à une résistance nulle et le 5 désigne l’excellente résistance. Vous retrouverez toutes les informations concernant le mode d’emploi des gants de travail dans les emballages. Il arrive parfois que les fabricants mentionnent la lettre X sur certains produits. Vous pouvez parfaitement vous abstenir de ces derniers puisque les gants marqués ainsi ne sont pas testés. La meilleure solution serait de privilégier les équipements testés et approuvés par les autorités compétentes.

Les risques chimiques

En dehors des équipements destinés à protéger les mains contre les risques mécaniques, il existe également des gants spécifiquement conçus pour lutter contre les produits chimiques. À ce niveau, de véritables précautions doivent être prises puisque le choix se fera en fonction des produits à manipuler. Voici quelques précisions à connaître : 

  • A – Méthanol ;
  • B – Acétone ;
  • C – Acétonitrile ;
  • D – Dichlorométhane ;
  • E – Carbone disulphide ;
  • F – Toluène ;
  • G – Diéthylamine ;
  • H – Tetrahydrofurane ;
  • I – Ethyl acetase ;
  • J –N-heptane ;
  • K – Hydroxyde de Sodium 40%
  • L – Acide Sulfurique 96%

Par ailleurs, il ne faut pas négliger les différentes catégories de gants de travail disponible. Allant de I à III, le choix doit être fait minutieusement en fonction des activités que vous réalisez. De plus, il existe plusieurs autres types de gants spécifiquement conçus pour les électriciens. D’autres équipements permettent de protéger les mains contre les effets vibratoires. Il ne faut pas oublier également les grandes protections à usage industriel avec des protections spécifiques. N’hésitez pas non plus à prendre en compte les matériaux de fabrication afin d’avoir la certitude de bénéficier d’une protection optimale pendant l’utilisation de vos gants.

Copyright 2023. Tous Droits Réservés